Ici: la Banniere du Palantir

La Porte Noire du Mordor

odin  - 5 mai 2006

Voici comment j’ai créé la Porte Noire du Mordor. Une vision assez personnelle... Beaucoup de choses seraient à refaire. Mais dans l’ensemble, ça peu donner des idées pour d’autres décors !

Besoins

    • Un plateau
    • Du carton épais 3mm
    • Du carton fin 1mm
    • Du carton-plume
    • Polystyrène
    • 2 tubes de diamètre différent
    • 2 bouteilles rondes en plastique
    • Clous de tapissier
    • Équerre en plastique 1x1cm
    • Équerre en plastique 1.5x1.5cm
    • Enduit de rebouchage
    • Cures-dents
    • Moulage de grappe de figurines
    • Ruban adhésif
    • Sable
    • Colle PVA
    • Peinture blanche, noire, marron, bronze
    • Herbe statique ou flocage
    • Du temps à perdre... (50 heures approximativement)

Les Plans

Avant de vous lancer dans un décor, je ne saurais que trop vous conseiller d’élaborer une esquisse, ou mieux, un plan, à l’échelle 1/1. Pour quelle raison ? Histoire de ne pas vous laisser surprendre par les proportions...

JPG - 44.1 ko
Plan
Cliquer pour agrandir

La structure

Il n’y a pas vraiment de limite de taille pour la Porte Noire... Pour la mienne, le « plateau » était deux calendriers, d’une surface totale équivalente à 55x80cm. Je vous conseillerai de prendre du bois ou du contreplaqué, afin d’éviter les gondolements du carton...

Les Tours des Dents

Commencez par réaliser les deux tours jumelles Carchost et Narchost.

Pour ce faire, prendre un tube en carton ou en pvc, dont vous pouvez choisir le diamètre. Le mieux est d’avoir un diamètre au moins égal à 5cm. Le second tube doit être plus large. Placez le petit tube dans le tube plus large, centrez-le et calez-le (en bourrant avec du papier par exemple). Puis, à l’aide de ruban adhésif (type ruban de peintre), fixer les deux tubes.

Découpez ensuite le haut de votre bouteille, à une hauteur suffisante pour qu’au moins 3 cm dépasse du tube. Fixez la bouteille à l’aide de ruban, en la centrant au maximum. Remplissez la bouteille de divers choses (papiers, enduit...) afin d’obtenir un fond plat. Placez dessus le fond d’une boite ronde (tel une boite à camembert, mais en plus petit) et collez-la. Pour finir, découpez dans du carton épais les formes qui serviront à donner un peu plus de « beauté » à la base de votre tour, et collez-les. Enfin, dans du carton demi-épais, découpez les pointes supérieures de la tour et scotchez-les.

Collez ensuite les clous de tapissier, suivant votre commodité...

Voilà, il ne vous reste plus qu’à construire la deuxième tour !

Murailles fixes

Passons ensuite aux hautes murailles derrière les tours. Celles-ci peuvent être réalisées soit en carton-plume (c’est mieux), soit en carton épais (moins solide). Les dimensions sont quelque peu aléatoire, mais disons qu’une bonne vingtaine de centimètre de hauteur et un peu plus en longueur seraient les bienvenus... En ce qui concerne la largeur, tout dépend du diamètre de vos tubes, et de votre volonté. Choisissez de préférence une largeur moins grande que le diamètre du plus petit des deux tubes. Une fois le tout assemblé, découpez des créneaux pointus, de préférence non-uniforme, puis scotchez-les. Recommencez pour la deuxième tour

Passez ensuite aux parties fixes de la porte. N’hésitez pas à exagérer la hauteur de la Porte Noire si le cœur vous en dit. Elle se doit d’être inviolable ! Les parties fixes de la porte seront plus solides, encore une fois, si elles sont réalisées en carton plume. Mes dimensions étaient d’environ 12.5cm de hauteur, 15 cm de longueur et 5cm de largeur.

Les Portes

L’étape suivante est la construction des portes amovibles. Les portes que j’ai construit étaient dissymétriques afin de pouvoir s’ouvrir correctement. Elles doivent être de même hauteur et de même largeur que les parties fixes. Pour la longueur, à vous de voir, suivant la place que vous avez... Arrivé à ce niveau, les éléments ne doivent toujours pas être collés au plateau ! Découpez maintenant les dalles, dans du carton mince, de manière non-uniforme, et collez-les sur le dessus des remparts et sur le dessus de la porte. Découpez ensuite des carrés de tailles diverses, afin d’imiter des écailles. Collez-les sur les faces avant et arrière des parties fixes et amovibles de la porte, en commençant par le bas. Les écailles doivent se superposer.

Continuons la Porte en découpant des morceaux d’équerres plastiques (1x1cm) d’environ 5cm. Taillez les bouts en pointes uniformément. Découpez en d’autres un peu plus grand sur la baguette 1,5x1,5cm, toujours en pointe. Collez le tout sur toute la hauteur de la Porte. Au besoin, si ce n’était pas assez solide, rajoutez un contrefort derrière ces arrêtes.

Préparez ensuite les deux petites tours de guet situées sur la porte. A vous de trouver la dimension adéquate. La base est un parallélépipède, surmonté d’un carré en carton plume, légèrement plus grand. Rajoutez ensuite une arrête dans chaque coin. Créez aussi deux échelles à l’aide de grappe plastique et de cures-dents. (les échelles et tours de guet seront à coller après les avoirs peint, voir plus bas)

Enduire la Porte

Préparez maintenant un « lait d’enduit ». Diluez l’enduit de rebouchage, afin d’obtenir une texture semi-liquide. Appliquez-la aux faces visibles des tours et des murailles. Parsemez de sable. Laissez bien sécher. Re-diluez une seconde fois afin d’obtenir un réel lait d’enduit. Versez-le sur les parties dallées des murailles et de la porte. Saupoudrez de sable et laissez sécher. Pour finir la partie texture de la porte, enduisez les écailles de la porte de colle PVA, que vous saupoudrez légèrement de sable par la suite.

Coller les éléments

L’étape suivante consiste à mettre en place les 4 éléments. Collez-les sur le plateau, de manière à ce que l’ensemble soit symétrique. Vous pouvez maintenant tailler des rochers, ainsi que des bases de montagne dans du polystyrène. Une fois que vous avez trouvé la forme qui vous convenait, collez la, et au besoin, enduisez-la, en rajoutant une fine épaisseur de sable.

Texturer le sol

Passons maintenant à la texture du sol. Découpez des morceaux de cartons ou de polystyrène, et collez les sur le plateau, sauf devant les portes amovibles. Enduisez la totalité du plateau, en rajoutant, une fois de plus du sable, mais naturel de préférence. Laissez séchez.

Peindre

Peindre le sol et les rochers :

Une première couche de marron, puis un lavis de noir. Un éclaircissement en gris foncé, puis un éclaircissement en gris « neutre », et enfin un éclaircissement en gris clair.

Peindre la Porte et les tours :

Une première couche de noir, puis éclaircir successivement en gris foncé, gris « neutre », et enfin en gris clair (excepté les arrêtes et les faces écaillées). Éclaircissez un peu plus à l’endroit ou s’ouvrent les portes. Peindre les arrêtes et les écailles :

Brossez en bronze, et au besoin, faire un lavis noir.

Pensez à peindre dans le même temps les deux petites tours de guet. Peindre les échelles, en commençant par un noir, puis en éclaircissant progressivement en marron.

Parsemez ensuite le sol de flocage par endroit.

Notes supplémentaires

Vous pouvez créer des flaques d’eau ou de boue, afin de rajouter un peu d’atmosphère lugubre. De même, vous pouvez « gonfler » un peu plus les montagnes. Enfin, vous pouvez mettre des charnières aux portes, afin qu’elles s’ouvrent naturellement.

JPG - 199.2 ko
Porte Noire
Cliquer pour agrandir

Montage Photo

Voilà l’aspect final, retouché par ordinateur : rajout de montagne, de fond, retouche de l’éclairage...

JPG - 192.2 ko
Cliquer pour agrandir

Le Palantir : Plan du siteRSS - ForumAdministrationSolution logicielle : SPIP

Ce site n'est pas officiel, ni en aucun cas autorisé ou approuvé par Games Workshop.
Le site officiel Games Workshop : www.games-workshop-fr.com

Ce site n'est pas non plus autorisé ou approuvé par Tolkien Entreprises et New Line Cinema,
détenteurs des droits de propriété intellectuelle du Seigneur des Anneaux et des films qui en sont inspirés,
et auprès desquels Games Workshop a acquis des licences pour produire les jeux de figurines.

 

extras

Autres groupes de mots-clés